Vous êtes ici : Accueil > Lycée Professionnel > Projets Culturels > La classe de 1ère BPGA1 en voyage à Bruxelles
Publié : 10 janvier 2016
Format PDF Enregistrer au format PDF

La classe de 1ère BPGA1 en voyage à Bruxelles

La classe de 1ère BPGA1 en voyage à Bruxelles

- Lundi 11 mai 2015 :
Enfin le moment tant attendu (deux ans qu’on le prépare !) : le voyage à Bruxelles !
Tout le monde est là, le temps est superbe et l’ambiance dans le car est excellente !
Après avoir déjeuné sur une aire d’autoroute, on passe la frontière sans s’arrêter, vive l’espace Schengen !
Certains ne sont jamais sortis de France. Par contre, mauvaise nouvelle, il n’y a pas encore de libre circulation pour les communications téléphoniques et nos appels seront surtaxés… ; comment allons-nous faire pour survivre ?

15 h, après un peu de retard à cause d’un embouteillage sur l’autoroute, on arrive à l’auberge de jeunesse « Sleepwell  ». Très bonne surprise, c’est en plein centre de la ville (que de magasins !) et les chambres sont (presque toutes) super ! Il y en a même qui ont la télé. Mais attention, couvre-feu à 22h sinon Monsieur Rouen perd sa caution…

Aussitôt installés on repart pour une visite guidée de la ville par Monsieur Rouen. Les ruelles de la vieille ville, les galeries royales, la cathédrale Saint Michel et Sainte
Gudule
(tout le monde ne rentre pas mais l’intérieur est immense et très beau !)…

…le parlement national - ici on parle deux langues, le flamand et le wallon - le palais royal et on redescend sur la superbe Grand place et l’immanquable Mannekenpis (il est tout petit !).
La ville est superbe et très variée mais, comme d’habitude avec Monsieur Rouen (on le sait depuis le séjour plein air…) il faut marcher ! Et encore il avait prévu plus long !
Retour à l’auberge et dîner à 19h30 – des lasagnes, très bon – et première soirée dans les
chambres des uns et des autres mais on n’abuse pas (enfin pas tous…) car demain : grosse journée !

- Mardi 12 mai 2015 :
Après un petit déjeuner matinal (des crêpes !), on reprend le car pour le quartier
européen
. C’est impressionnant. Beaucoup de soldats pour protéger les accès. On arrive devant le Parlement Européen et certains se sentent « écrasés » par la grandeur et la structure du bâtiment.

Nous sommes accueillis par Monsieur Jaisson, l’attaché parlementaire de Madame Tokia Saïfi, l’une des députés qui a participé au financement de notre projet, et nous passons les contrôles de sécurité… On se croirait dans un aéroport, certains « sonnent » mais tout le monde est admis ! Nous bénéficions d’une visite « hors programme », une sorte de visite privée. Bonne nouvelle Monsieur Jaisson nous dit tout de suite qu’il ne va pas nous faire un cours magistral et c’est le cas. Il nous présente de manière très vivante le parlement, son fonctionnement avec un langage très accessible et beaucoup d’anecdotes très parlantes. Il répond à nos questions avec beaucoup de franchise - pas de langue de bois – et très clairement. C’est un très bon moment !

Il nous emmène ensuite visiter l’hémicycle en nous décrivant très précisément son fonctionnement, c’est très instructif, notamment le système complexe des traductions simultanées et l’ambiance qui y règne, très différente de celle de notre Assemblée Nationale ! Après avoir fait la photo souvenir et remercié Monsieur Jaisson, nous partons déjeuner dans le parc attenant, nous allons ensuite visiter le Parlementarium.

Monsieur Rouen nous avait présenté cela comme le « musée du Parlement » et on avait un peu peur que ce soir "rasoir" mais non ! C’est un lieu complètement interactif où, avec son audio guide on peut activer toutes sortes de bornes avec beaucoup d’informations très précises (notre professeur nous dit que tout notre programme d’histoire de terminale est là…, ça fait beaucoup !) ; il y a une salle géniale où on peut déplacer des bornes sur une gigantesque carte de la planète pour activer des informations sur l’Union Européenne et le monde ! On termine par un poste sur lequel on peut laisser des messages qui s’affichent à la sortie… ; certains sont un peu « personnels »…

On reprend la route (à pied bien sûr !) pour la dernière étape de notre découverte des institutions européennes : la Commission Européenne. Bonne surprise, juste devant il y a une opération promotionnelle et on nous offre des Schweppes agrumes bien rafraîchissants. Les bâtiments de la Commission Européenne sont encore plus impressionnants que ceux du parlement !

La visite par contre est décevante. Nous avons un intervenant espagnol - très gentil - mais avec un accent incompréhensible et il nous fait un cours magistral d’une heure et demie avec une multitude de détails…

Nous décrochons les uns après les autres (même Monsieur Rouen nous avouera avoir eu du mal à suivre et nous avons bien vu Madame Brunello dessiner sur son bloc notes…) mais certains suivent jusqu’au bout et nous aurons quand même le temps de poser…quatre questions !
Retour à l’auberge et préparatifs pour la soirée au restaurant, « Chez Léon ».

Super ambiance et cuisine belge (beaucoup prennent des moules frites – dont Résul qui n’en a jamais mangé et à qui Monsieur Rouen arrive à faire gober qu’il s’agit d’une variété de « cochon de la mer », il lui fera même croire que les lingettes pour se rincer les doigts sont une friandise sucrée à croquer à la fin du plat… ; imaginez la tête qu’il a fait quand il s’est exécuté !).

Super soirée qui a achevé de bien ressouder la classe et qui s’est terminée par un retour dans la nuit bruxelloise et quelques très bons moments dans les chambres.

- Mercredi 11 mai 2015 :
Petit déjeuner, remballage des affaires, inspection des chambres (certains ont « perdu » leurs cartes d’accès, retrouvées après avoir mis les bagages sens dessus dessous..) et deux heures de temps libre pour faire nos achats. 11h, c’est l’heure du départ et on n’a pas vraiment envie de partir mais nos professeurs sont intraitables : il faut rentrer !
Pique-nique ensoleillé (très bons sandwiches de l’auberge) sur l’autoroute. On peut à nouveau utiliser nos téléphones sans restriction ! Beaucoup dorment. Arrivée à 17h à Évreux, voilà, c’est fini et c’était vraiment un excellent voyage !

Nous remercions beaucoup toutes les personnes et institutions qui ont participé à notre projet et à son financement : Madame Tokia Saïfi, Monsieur Bruno Lemaire, La maison de l’Europe de l’Eure, Le Mouvement Européen de l’Eure, le Conseil régional de Haute Normandie et son président Monsieur Mayer Rossignol, Monsieur Jean-louis Destans, le Conseil départemental de l’Eure, l’association des anciens élèves du lycée Aristide Briand et l’association Bac pro vente du lycée professionnel Aristide Briand.
Nous remercions également nos professeurs et accompagnateurs, Madame Brunello,
Mademoiselle Jeanne et Monsieur Rouen.

On recommence l’année prochaine ?
Les élèves de la section 1BPGA1 2014/2015 du lycée Aristide Briand.

Thème graphique adapté de Corporate Office sous licence Creative Commons Attribution 2.5 License